Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Eric
  • J'ai un pied dans le placard et deux mains sur mon clavier
  • J'ai un pied dans le placard et deux mains sur mon clavier

Blog

Page d'accueil: unpiedauplacard

Rechercher

Worldmap

 

24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 13:42
Je viens de passer 13 heures sur un vol transatlantique avec un passager de gauche qui fait chavirer mes sens a tribord.
Je l'ai vu rentrer dans l'avion et mon regard ne le quittait pas des yeux.... Jusqu'a ce qu'il s'asseoit a cote de moi - coincidence - et que je feigne de l'ignorer.

Ce qui m'a plu, c'est son attitude confiante, ses yeux profonds, puis sa voix - c'est un militaire a la retraite, il doit avoir 40 ans.
Ce qui m'a surpris, c'est son odeur. Il me raconte, qu'il est en transit et a deja 8 heures de vol sous son T-Shirt saillant, assez court our laisser devoiler de puissants bras. Mais si c'est lui, ca ne me gene pas de respirer son odeur jusqu'a Paris pendant 13 heures.

Il tutoie les stewartesses en leur regardant leur profil de derriere, et crie "elles sont pas belles aujourd'hui", ce qu'elles entendent sans sourciller et cela n'a pas l'air de les gener - au contraire. Est-ce qu'elles lui pardonnent parce qu'elles ont craquees sur lui, un peu comme moi?

Il remonte son pantalon pour mettre sa genouillere. Je vois sa jambe gauche musclee, velue a souhait, et j'y prends plaisir.

On parle d'un home politique. il me lance "c'est une pedale". Je fais l'offusque - a la verite, ca me choque car je ne savais pas, j'ai laisse mon Gay Detector a la maison.

Il ajoute "avant de critiquer, il faut regarder devant sa porte".

Je ne sais pas ce qu'il signifie. Pris d'effroi, je me dis qu'il a compris que je suis Gaich, et qu'il me le dit a sa maniere. Je me mets a dormir, entre gene, honte, et alcool aidant. (vous en pensez quoi vous????)

Il me reveille en me chuchotant dans l'oreille "viens voir les aurores boreales". On passe en dessus du nord du groenland - le spectacle est magnifique. Je le remercie. A-t-il voulu s'excuser de me vexer - A-t-il voulu me faire partager quelque chose?

A l'arrivee, il boite un peu car il est blesse, et je m'entends lui proposer de l'aider. Inconsciemment, je dois vouloir rester avec lui. Le challenge, c'est de continuer a rever en sa compagnie sans qu'il ne comprenne. Je lui paie un cafe, et il me montre ses photos ave sa copine, dont une a la plage ou il est dans un court maillot de bains. Il est superbe. J'amerais un homme comme lui.

Une autre photo, que sa copine a prise, dans la chambre, ou on voit son corps nu - sa copine a zoome du nombril aux jambes. il est gene, un peu - c'est la premiere fois que je le vois dans l'embarras. Cette photo fait rechavirer mon coeur a babord.

On se quitte dans un cafe de Charles de Gaulle, avec cargaison d'emails, de promesses, de numeros de telephone - mais je sais que je ne le reverrai plus.
Partager cet article
Repost0

commentaires