Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Eric
  • J'ai un pied dans le placard et deux mains sur mon clavier
  • J'ai un pied dans le placard et deux mains sur mon clavier

Blog

Page d'accueil: unpiedauplacard

Rechercher

Worldmap

 

6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 20:01
C'est la premiere fois que Phil vient chez moi.
C'etait une occasion en or pour ranger mon appartement de Palo Alto, devenu un havre de desordre ou il fallait enjamber les cartons, valises et autres piles de vetements non ranges pour atteindre la kitchenette.

J'ai lave les draps.

Phil est arrive plus tot que prevu.
Quand il a sonne, j'ai couru. Et je me suis rappele de cette scene dans le film d'Almodovar, La Fleur de Mon Secret, quand l'heroine se prepare, se change une dizaine de fois de tenues, et court dans son couloir pour ouvrir son appartement a son militaire.

On s'est embrasse tres fort - j'ai senti son parfum, c'est celui que j'aime. Il avait mis le jean que je prefere, et portait une chemise pour me faire plaisir. Car je sais qu'il n'aime pas s'habiller.

Le lendemain, on s'est reveille dans mon petit lit, on s'est regarde - il m'a dit qu'il m'aimait plus que la veille.
J'ai souri.
Je ne le crois pas, mais quelque chose en moi aime entendre ces mots.

Il est parti. Il y avait un brouillard epais. A travers la fenetre je l'ai vu disparaitre. J'ai entendu la portiere de sa voiture, son moteur demarrer et sa voiture s'eloigner.

J'ai decide de ne pas laver les draps - pour sentir son parfum jusqu'a sa prochaine visite.
Repost 0
Published by Eric - dans gaich
commenter cet article
8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 07:54

Ca fait des semaines que je dois parler a ma femme.
Je devais le faire le weekend dernier, et puis, a la voir si heureuse, je n'ai pas pu lui dire.

Pourtant je vieillis et il va falloir que je parle a ma femme,
afin de lui laisser une chance de reconstruire son avenir,
avec un homme, un vrai, qui lui fera l'amour plusieurs fois par semaine,
et qui j'espere l'aimera autant que moi.

Alors comme je ne savais pas quelle date conviendrait le mieux, j'ai choisi le 8/8/08.
C'est demain.
J'aime les chiffres ronds et simples.
Et puis c'est un vendredi - ca laissera un bon weekend de deprime avant le boulot.

Je ne sais pas ce que je vais lui dire.
Que je l'aime, mais que je suis attire par les mecs, ca serait un bon debut.
Et que je ne me vois pere de ses enfants, car un jour, je vais craquer.
J'ai beau aimer ma femme, ma nature me torture avec une intensite grandissante.

Le plus dur, ca ne sera pas de la voir pleurer.
Ca sera de vivre le jour ou elle ne m'aimera plus. Ca, ca sera insuportable.
Car un jour, il faudra y passer, elle me detestera:
on ne se caressera plus, et on enfilera les gants de boxe

J'espere juste que ce jour-ci ne coincidera pas avec le 8/8/08.

Repost 0
Published by Eric - dans gaich
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 07:16

Il s'appelle Chen:
C'est un voisin de bureau de mon nouveau job, juste apres HEC et sa mentalite franco-francaise, je me retrouve a cote d'un chinois qui ne parle que le mandarin et l'anglais.

Des regards courroucés, qui brisent la glace entre nous, entre mes yeux fuyants et les siens bridés.

D'habitude, je ne regarde jamais les chinois. Petits, maigres, imberbes, et pas tres masculins.

Mais Chen, c'est fantastique.
Chen, c'est fantastique comme la nature joue avec nos faiblesses. Et nous fait grandir.

C'est un chinois - oui, mais un chinois qui detruit le rempart qui me separait d'un physique asiatique.

J'aime comme il marche. Je suis impressione par son intelligence au travail. J'adore ses cheveux. Je me delecte a voir ses yeux coquins. Et je me regale a voir sa peau nette ou quelques poils rares poussent sur son visage.
Et comme c'est l'ete, ses bras decouverts laissent decouvrir des muscles saillants entretenus par de la muscu ou je ne sais quel sport.

Chen, c'est fantastique de me dire que je peux tomber amoureux d'un asiatique.

Chen, c'est fantastique de me faire rever et de me sentir amoureux lorsque je te croise dans les couloirs.

Chen, c'est fantastique de te voir chaque matin. Et je sais que tu dois etre hetero. Car j'ai compris ton regard quand Isabelle passe te parler.

Mais n'empeche, Chen, c'est fantastique de te voir et de resentir ces palpitations extraordinaires.

Repost 0
Published by Eric - dans gaich
commenter cet article
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 19:22
On est alle a Ikea avec ma femme. On cherchait un meuble introuvable.
On est resorti,  comme tout le monde, avec une plante et un bibelot de basse qualite.

A la caisse, on attendait...
ca me semblait d'ailleurs plus long que le parcours du combattant a l'interieur du magasin.
Et j'observais, comme a mon habitude, les gens payer et faire la queue.

Et j'ai vu un couple de copains, qui, j'en suis sur, etaient deux homos en train de teminer leurs emplettes.
Ce n'est pas leur apparence, ce n'est pas un style effemine, ce n'est pas une petite voix aigue,
mais c'est leur regard amoureux quand ils se parlaient, qui m'a mis la puce a l'oreille.

Ils etaient beaux. J'ai ete emu de voir deux Gay vivre heureux.
Et j'ai eu peur de moi-meme quand j'ai compris que j'etais envieux, voire jaloux.

J'ai freine notre caddie, pour les suivre, sur le parking d'Ikea.
Une belle voiture neuve,
un ouvre le coffre,
l'autre charge les nombreux paquets prets a etre deballes,
dans leur nouvel appartement.
Toujours ce regard attendrissant entre eux.
Le soleil brillait.
Ils sont visiblement en train de construire un avenir heureux.

Comme je veux les voir, car ca me rend heureux, quoique triste en meme temps, je freine tellement mon caddie, sur le parking d'Ikea, que ma femme me demande ce que je regarde.

"Rien... Enfin, la voiture... Elle est pas mal".

Sur le chemin du retour, un silence regne dans la voiture.
Pauvre moi, pauvre ma femme.
Je les imagine rentrer dans leur appartement, rire, parler, deballer leur bonheur et leurs paquets.
L'un montera les meubles, l'autre pensera a disposer la piece.
L'un fera un repas pour feter la nouvelle piece, l'autre remerciera.
Les deux finiront leur journee en s'aimant.
Repost 0
Published by Eric - dans gaich
commenter cet article
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 07:49
C'est un joli et grand Quebecois qui vient de m'interrrompre.
Je suis a la caisse d'un magasin a l'etranger, et il a entendu mon parler francais.

"Tu viens d'ou?"
"De Paris".
"Et toi, Tu viens-tu d'ou?"

S'il m'avait demande "Ou allons-nous vivre heureux?"
j'aurais repondu "Au Quebec, mon amour".

Mais non, il m'a souri avec plein de dents tres blanches,
il a paye son sandwich,
et est reparti sans me regarder.
Repost 0
Published by Eric - dans gaich
commenter cet article
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 16:43
Tant pis, et meme s'il pleut a Jouy en Josas,
je descendrai ce chemin glissant qui mene au RER,
j'affronterai la masse de touristes a Versailles,
et je prendrai le C jusqu'a Saint-Germain.

J'attendrai son arrivee, car il sera en retard,
je l'attendrai au cafe de Flore.
je dois le voir ce soir:
C'est un vieux collegue de travail qui passe a Paris,
et si j'ai bien compris, il ne sera disponible qu'une heure.

Il doit avoir une aventure avec quelquonque parisienne passagere.
Une des filles qui a du craquer - une nouvelle au Club!
Club dont je suis un fidele membre.

Mais meme pour une heure, j'irai le voir.
Quoi? de ma vieille relation de travail je ne pourrais pas rever?

Puisqu'on est entre amis, je dois vous avouer:
A vrai dire, je ne demande pas grand chose.
Une petite heure pour le voir me suffira.
Ses bras etaient si puissants, ses epaules etaient si carrees.
C'est vrai, il pleut a Jouy en Josas, et il pleuvera a Saint-Germain,
mais tant pis, meme en pull, il sera beau a voir.

Il me parlera de ses projets industriels en cours,
il me demandera pour mes etudes,
je lui demanderai comment vont ses gamins.
Et pendant qu'il parlera, je reverai un peu.
Qu'on serait ensemble au cafe de flore, mais pour de vrai.

Puisqu'on est entre amis, je dois vous avouer:
Je me rappelle son attribut masculin.
Un jour, on etait alle courir ensemble a la foret de Chanteri apres le boulot.
En revenant, on etait alle se doucher aux vestiaires de l'entreprise.
je n'avais pas compris ces longues minutes pendant lesquelles il me parlait,
- nu -,
et moi, je fixais le sol pendant que je me re-habillais.
Il me testait, sans doute.

Puisqu'on est entre amis, je dois vous avouer:
Est-ce que je penserai a son attribut masculin
pendant les longues minutes
que je passerai au cafe de flore a l'attendre?

Repost 0
Published by Eric - dans gaich
commenter cet article
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 13:42
Je viens de passer 13 heures sur un vol transatlantique avec un passager de gauche qui fait chavirer mes sens a tribord.
Je l'ai vu rentrer dans l'avion et mon regard ne le quittait pas des yeux.... Jusqu'a ce qu'il s'asseoit a cote de moi - coincidence - et que je feigne de l'ignorer.

Ce qui m'a plu, c'est son attitude confiante, ses yeux profonds, puis sa voix - c'est un militaire a la retraite, il doit avoir 40 ans.
Ce qui m'a surpris, c'est son odeur. Il me raconte, qu'il est en transit et a deja 8 heures de vol sous son T-Shirt saillant, assez court our laisser devoiler de puissants bras. Mais si c'est lui, ca ne me gene pas de respirer son odeur jusqu'a Paris pendant 13 heures.

Il tutoie les stewartesses en leur regardant leur profil de derriere, et crie "elles sont pas belles aujourd'hui", ce qu'elles entendent sans sourciller et cela n'a pas l'air de les gener - au contraire. Est-ce qu'elles lui pardonnent parce qu'elles ont craquees sur lui, un peu comme moi?

Il remonte son pantalon pour mettre sa genouillere. Je vois sa jambe gauche musclee, velue a souhait, et j'y prends plaisir.

On parle d'un home politique. il me lance "c'est une pedale". Je fais l'offusque - a la verite, ca me choque car je ne savais pas, j'ai laisse mon Gay Detector a la maison.

Il ajoute "avant de critiquer, il faut regarder devant sa porte".

Je ne sais pas ce qu'il signifie. Pris d'effroi, je me dis qu'il a compris que je suis Gaich, et qu'il me le dit a sa maniere. Je me mets a dormir, entre gene, honte, et alcool aidant. (vous en pensez quoi vous????)

Il me reveille en me chuchotant dans l'oreille "viens voir les aurores boreales". On passe en dessus du nord du groenland - le spectacle est magnifique. Je le remercie. A-t-il voulu s'excuser de me vexer - A-t-il voulu me faire partager quelque chose?

A l'arrivee, il boite un peu car il est blesse, et je m'entends lui proposer de l'aider. Inconsciemment, je dois vouloir rester avec lui. Le challenge, c'est de continuer a rever en sa compagnie sans qu'il ne comprenne. Je lui paie un cafe, et il me montre ses photos ave sa copine, dont une a la plage ou il est dans un court maillot de bains. Il est superbe. J'amerais un homme comme lui.

Une autre photo, que sa copine a prise, dans la chambre, ou on voit son corps nu - sa copine a zoome du nombril aux jambes. il est gene, un peu - c'est la premiere fois que je le vois dans l'embarras. Cette photo fait rechavirer mon coeur a babord.

On se quitte dans un cafe de Charles de Gaulle, avec cargaison d'emails, de promesses, de numeros de telephone - mais je sais que je ne le reverrai plus.
Repost 0
Published by Eric - dans gaich
commenter cet article
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 19:26

"je savais qu'il y avait anguille sous roche" il m'a dit. Je viens d'annoncer a un collegue de promo qu'on fait partie tous les deux du club Gay de l'universite. Bien sur, il ne savait pas car j'utilise un pseudo dans le listing: c'est autorise. Lui, non, car il vit son homosexualite au grand jour. Le club a une page web avec des photos de tous les Gaichs de l'ecole - tout sourire, il apparait sur presque toutes les photos avec un rire immense et 85 dents brillantes qui contrastent avec sa peau noire.

Comment pouvait-il avoir des doutes? Il m'a dit qu'il avait devine. Il doit avoir son Gay-Detector sur lui.
Anguille sous roche? Dans mon cas, il aurait du dire: Anguille au placard.

Repost 0
Published by Eric - dans gaich
commenter cet article
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 22:20

C'est une belle journee de Juillet comme toutes les journees de Juillet, en Californie.
C'est Dimanche, et Satender Singh et ses amis decident d'aller au lac Natoma, a cote de Sacramento.

C'est picnic aujourd'hui. Le parc est rempli de gens qui viennent se delasser a l'ombre des arbres.
L'odeur du lac et des barbecues, les rires des enfants et de parents qui boivent, le soleil et l'eau: tout est la pour etre heureux.

Mais Satender Singh va mourir dans quelques minutes.
Satender Singh est jeune, gay, et insouciant.

Dans la Californie de 2007, tolerante et futuriste, des immigrants russes anti-gay sont assis a cote de la table occupee par Satender Singh et ses amis.

On ne sait plus qui croire dans le recit raconte aux juges, mais le resultat est le meme:
Les russes ont demande a leurs femmes et enfants de partir, et ont appele d'autres russes en renfort.
En renfort contre un Gay venu picniquer.

Satender Singh a ete frappe d'un seul coup. Un seul coup, Satender Singh est tombe sur le bitume et est reste inconscient jusqu'a sa mort.

Dans cet elan de courage, (il en faut, pour un groupe de russes, pour faire face a un gay), les russes ont fui et Andrey Vusik s'est enfui en Russie.

Honte a ces gens, peres de familles, laches, immigrants, chretiens pratiquants (car "Jesus est amour" non?), et tueurs d'un jour.

Repost 0
Published by Eric - dans gaich
commenter cet article
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 06:59

Je me demande quand la science aura fait suffisament de progres pour inventer un Gay-Detector.

Bien sur, l'object devrait etre protege par brevet. Ensuite, il devrait etre stipule qu'il ne soit vendu qu'a nous. Un hetero en ferait un usage des plus douteux me semble-t-il.

Une liaison wi-fi permettrait d'emporter l'instrument dans sa poche, et un recepteur greffe sur des lunettes adaptees recevrait un signal de l'appareil portatif, le signal rose. Ce signal serait porte a notre attention par les lunettes qui transformerait notre vision d'un Gay avec une couleur rose tres apparente. 

Imaginez l'usage a la grande plage de Biarritz, un apres-midi d'Aout.

Si j'avais ces lunettes, je me trouverais moins bete. Il y a des gaichs de ma promo a l'universite que je n'aurais jamais pense etre des miens. 4 ans a passer ensemble dans le meme amphiteatre, et je n'avais rien devine. Et dans deux semaines je termine mes cours.... Si j'avais eu le gay-detector, croyez-moi, j'en aurais fait un bon usage.

En attendant, j'ai dresse le Product Requirement Document du gay Detector. J'attends les scientifiques d'en accomplir la realisation. 

On peut detecter de l'eau sur Mars. Pourquoi ne pas detecter les Gay sur la planete terre.
C'est pourtant pas si complique, non?

Repost 0
Published by Eric - dans gaich
commenter cet article